Nouvel article

Retour aux nouvelles

Votre employeur doit-il tenir compte du ramadan ?

Législation
Le ramadan peut être une période difficile pour certains travailleurs, surtout durant les mois d’été quand il fait chaud. Du lever au coucher du soleil, ils ne peuvent ni manger ni boire, ce qui est parfois un véritable défi. En revanche, ils peuvent manger pendant la nuit, mais ont dès lors moins d’heures de sommeil. Ce qui engendre des problèmes de concentration et de la fatigue. En 2018, le ramadan se déroulera du 15 mai au 14 juin. Votre patron est-il obligé durant cette période de tenir compte du ramadan ?
 
Pas de règlement officiel
 
Il n’est pas établi officiellement qu’un employeur doit tenir compte du ramadan. Vous n’avez donc pas droit à des pauses supplémentaires et vous devez effectuer votre travail comme vous le faites habituellement. Ne serait-il pas plus pratique que les musulmans puissent remplacer les jours fériés chrétiens par des jours de congés pendant le ramadan ? Certaines personnes le pensent, mais malheureusement la situation n’est pas aussi simple. Les employeurs veulent éviter les rancœurs sur le lieu de travail. Un traitement spécial pourrait avoir pour conséquence que certains collègues s’entendent moins bien entre eux. Ce genre de mode de travail adapté pourrait rapidement être perçu comme un traitement de faveur. C’est pour cette raison que la plupart des employeurs choisissent de donner à chacun le même nombre de jours de congés.
 
Travailler pendant le ramadan
 
Les employeurs ne sont pas obligés de vous donner congé pendant le ramadan, mais ils peuvent quand même accepter un certain nombre d’adaptations. Par exemple un lieu de repos où l’on ne pourrait ni manger ni boire. Ainsi toute personne souhaitant prendre une pause pourrait le faire sans être tentée de manger. Il est également possible de raccourcir la pause de midi. Toute personne qui choisirait de raccourcir sa pause de midi pourrait rentrer plus tôt chez elle, étant donné qu’elle ne perd pas de temps pour manger. Tout ceci n’est possible qu’après concertation avec l’employeur. Tous les travailleurs doivent être informés de ces mesures, car c’est la seule façon d’éviter les mécontentements sur le lieu de travail. Par ailleurs, chaque musulman peut décider pour lui-même de quoi il a besoin. Pour certaines personnes, cela ne pose aucun problème de maintenir le même rythme de travail pendant le ramadan.

Jeûne et travail lourd
 
Pour la plupart des travailleurs, le ramadan n’a pas d’influence sur leurs activités. Dans le cas d’un travail calme et sans effort physique, cela ne pose pas de problème de travailler des journées complètes. Vous effectuez beaucoup de lourds travaux et en mettez votre organisme à rude épreuve ? Dans ce cas, des problèmes peuvent se poser. Après un certain temps, continuer à travailler peut en l’occurrence devenir dangereux. Car votre corps a besoin de suffisamment d’énergie pour continuer à fonctionner. Le travail devient trop lourd ? Il vaut mieux en discuter avec le médecin du travail. Il pourra établir, en collaboration avec votre employeur, un plan d’approche pour le reste du ramadan.

Konvert, fier partenaire du Club!

Konvert est fier de s'appeler désormais Partenaire Officiel du Club Brugge, Champion de Belgique 2020.

En lire plus

Konvert lutte contre le coronavirus

Désormais, la Belgique assurera sa propre production de masques buccaux. C'est pourquoi nous recherchons beaucoup de couturiers et couturières. Ou comment Konvert fait aussi sa part en ces temps exceptionnels. Lisez-le ici.

En lire plus

Les plus de 50 ans au travail ? Cinq préjugés démentis

Les plus de cinquante ans coûtent cher, ne sont plus dans le coup et pas flexibles ? Ces conseils vous permettront de convaincre votre employeur (et vous-même) qu'il n'y a pas d'âge pour travailler.

En lire plus

Un nouveau boulot ? Nous vous aidons à respecter votre délai de préavis

En cas de licenciement ou de démission, il faut généralement respecter un délai de préavis. La durée de ce dernier dépend de plusieurs facteurs.

En lire plus