Nouvel article

Retour aux nouvelles

Voici pourquoi les titres-repas sont si populaires

Rémunération

Les titres-repas. Nous connaissons le concept, mais sommes-nous au courant de tous les avantages ? Savons-nous quelle est leur valeur, qui y a droit et pourquoi ils sont si populaires ? Auparavant, ils se présentaient sous une version papier mais depuis 2016, ils n'existent plus que sous forme électronique. Les titres-repas constituent l'avantage extra-légal le plus utilisé en Belgique. Ils sont aussi populaires chez les travailleurs que chez les employeurs.

Femme paie avec titres-repas | Konvert
Les titres-repas sont exonérés de cotisations sociales et d'impôts.

C'est la raison pour laquelle ils sont intéressants à la fois pour l'employeur et le travailleur.

En quoi consistent les titres-repas ?

Les titres-repas constituent un complément extra-légal au salaire.Vu qu'ils sont exonérés de cotisations sociales et d'impôts, ils sont intéressants tant pour l'employeur que pour le travailleur. Le chèque représente une intervention dans le coût des repas. Vous pouvez l'utiliser pour payer dans bon nombre de magasins de proximité, de supermarchés et de restaurants (l'autocollant reconnaissable est apposé sur leur vitrine). Les commerçants ne sont pas obligés d'accepter les chèques comme moyen de paiement. Vous trouverez une liste des commerçants affiliés sur le site web de l'émetteur des chèques.

Ce n'est pas le gouvernement qui émet les titres-repas mais des sociétés agréées telles que Edenred, Monizze, Sodexo et E-kena. Les employeurs les commandent à l'une de ces entreprises.

Qui a droit à des titres-repas ?

Le droit de bénéficier ou non de titres-repas dépend de la convention collective de travail (cct) applicable à votre employeur ou à votre secteur. L'octroi de titres-repas est mentionné sur votre contrat de travail.

L'employeur ne peut pas distribuer des titres-repas de manière arbitraire. Il s'agit d'un système collectif. Un employé déterminé ne peut pas recevoir de titres-repas si les autres n'en reçoivent pas.

Les étudiants jobistes, les stagiaires ou les travailleurs disposant d'un contrat particulier peuvent également y avoir droit. Donc toute personne liée par un contrat de travail.

Quelle est la valeur d'un titre-repas ?

La valeur de vos chèques est également déterminée dans la CCT applicable à votre employeur. Celui-ci paie maximum 6,91 euros par titre-repas. Vous devez également, en tant que collaborateur, payer une contribution d'au moins 1,09 euro. Mais vous devez pas vous soucier de cela. Cette contribution est déduite de votre salaire net sur votre fiche de paie.

Les titres-repas sont normalement octroyés sur base du nombre de jours ou d'heures prestés. Vous ne recevez pas de titres-repas pour les jours de congé, les jours fériés ou les jours s'absence pour cause de maladie, de petit chômage ou de chômage provisoire. Un travailleur à temps partiel recevra moins de titres-repas qu'un travailleur à temps plein, logique !

A quelle fréquence recevez-vous des titres-repas ?

Les chèques électroniques sont transmis chaque mois sur votre compte, en une ou plusieurs fois. Ils sont valables un an après le versement.

C'est votre premier salon de l'emploi ? Voici comment augmenter vos chances de décrocher un emploi

C'est toujours bien de visiter un salon de l'emploi. Vous rencontrerez des employeurs potentiels et vous aurez l'occasion de faire une bonne impression.

En lire plus

Une lettre de motivation convaincante ? C'est le secret

Une bonne lettre de motivation vous donnera un coup de pouce pour décrocher un nouvel emploi. Vous ne savez pas par où commencer ? Nous avons des conseils !

En lire plus

Frapper la balle pendant votre entretien d'embauche

Être invité à faire une partie de tennis de table pendant un entretien d'embauche, c'est possible ! Ce procédé comporte en outre de nombreux avantages.

En lire plus

Vous n'avez pas de diplôme ? Jouez alors ces atouts.

Il n'est pas facile de postuler sans posséder le diplôme adéquat. Konvert vous donne conseils pour marquer des points, même si sans des bons papiers.

En lire plus