Nouvel article

Retour aux nouvelles

Comment mettre vos soft skills en avant dans votre CV et votre lettre de motivation

Postuler

Pour bon nombre de personnes, un CV concerne surtout des faits concrets. Vous y énumérez toutes vos formations, vos diplômes et votre expérience professionnelle. Vous indiquez ainsi que vous possédez les connaissances et l’expérience nécessaires, mais vous avez bien plus à offrir ! Les aptitudes que l’on appelle « soft skills » sont importantes pour n’importe quel job. Il s’agit de qualités qui ne sont pas aussi concrètes. Par exemple une bonne connaissance des gens, la capacité à réfléchir de manière critique et la capacité à toujours respecter les délais. Ce sont ces « skills » qui vous permettront de vous démarquer parmi les centaines de lettres de candidature. Faites-en donc bon usage ! Il suffit de se poser cette question : comment faire ressortir vos soft skills sur votre CV et votre lettre de motivation ? Car il est difficile de les prouver.

Déterminer les compétences non techniques commence par une bonne autoréflexion. - Konvert
Déterminer les compétences non techniques commence par une bonne autoréflexion.

Présenter ses soft skills

Vous souhaitez présenter vos soft skills sur votre CV ou votre lettre de motivation ? Alors il est important de les rendre concrets. Pour ce faire, séparez-les en 3 volets :

  • comment avez-vous développé ces soft skills,
  • comment les avez-vous mis en pratique
  • et quel a été l’effet produit ?

Dans votre CV, vous devez rester concis ; ne décrivez donc que les soft skills qui sont clairement pertinents pour l’emploi que vous visez. Décrivez-les point par point tout en restant clair et concis. Dans la lettre de motivation, vous avez plus de liberté pour vous étendre. Vous pouvez par exemple parler d’un cas survenu dans votre emploi précédent. Expliquez comment vous avez utilisé vos soft skills par le passé pour obtenir un bon résultat. Le recruteur aura ainsi directement une image concrète de toutes les qualités que vous possédez.

Vous doutez encore ?

Il peut être difficile de définir quels soft skills vous possédez. Vous n’avez pas reçu de diplôme ad hoc. Il faut donc commencer par un profond travail de réflexion sur soi-même. Regardez-vous de manière critique : quels sont vos qualités et vos points faibles ? Il est généralement plus facile de reconnaître ses points faibles, car ce sont eux qui nous embêtent le plus.

Mais examinez aussi tout ce qui va bien : êtes-vous fait pour le travail d’équipe ? Ou vous acceptez sans difficulté d’être flexible ? Ce sont là des soft skills qu’un employeur apprécie. Si vous ne savez pas très bien les définir, vous pouvez demander de l’aide. Demandez à des collègues, anciens ou actuels, de vous faire quelques suggestions. Ils vous voient chaque jour au travail, et savent donc mieux que personne quelles sont vos qualités. Ils pourront peut-être vous donner des exemples concrets que vous pourrez citer lors de l’entretien d’embauche. N’ayez pas peur de poser des questions !

Diagnostic : épuisement professionnel (burn-out). Et maintenant ?

Épuisement professionnel ? Le nombre continue de croître. Heureusement, nous savons de mieux en mieux comment le reconnaître, le surmonter et le prévenir.

En lire plus

Épuisement professionnel par l'ennui (bore-out) Vous éviterez ainsi l'ennui !

Non seulement le stress, mais aussi l'ennui causent de désagréments au travail. Celui qui s'ennuie souvent souffre d'un épuisement professionnel par l'ennui

En lire plus

Vingt minutes dans la nature, c'est du stress en moins

C'est scientifiquement prouvé : une demi-heure dans la nature peut réduire immense votre niveau de stress. Vous savez quoi faire pendant votre déjeuner !

En lire plus

Huit conseils pour faire 10.000 pas par jour de travail

Alors, combien de pas avez-vous faits aujourd'hui ? Atteindre les 10.000 pas par journée de travail, ce n'est pas évident. Nous avons quelques conseils pour vous aider à atteindre plus facilement votre objectif !

En lire plus