Nouvel article

Retour aux nouvelles

Travail à temps partiel : pourquoi pas ?

Emplois

Travailler moins et avoir plus de temps pour soi, pour ses enfants ou le ménage. Dans notre société qui avance à un rythme effréné, le travail à temps partiel a le vent en poupe. De plus en plus de personnes sautent le pas et choisissent en toute connaissance de cause de passer plus de temps chez elles. Ce qui signifie donc qu'elles accordent un peu moins d'importance à leurs revenus ou à leur carrière. Travailler à temps partiel : pourquoi pas ?

Presque 44 % des femmes salariées travaillent à temps partiel alors que chez les hommes, ce taux s'élève à seulement 11,3 %. La formule la plus courante est le travail à quatre-cinquième où la personne reste donc un jour chez elle. Les chiffres ne mentent pas : le travail à temps partiel est en plein boum. Il reste encore toutefois beaucoup de sceptiques qui n'osent pas renoncer à une rémunération à temps plein, mais qui rêvent d'une vie moins stressante où ils auraient plus de temps pour eux. Il ne s'agit pas d'une décision facile, car le travail à temps partiel comporte à la fois des avantages et des inconvénients. Vous hésitez à franchir le pas ? Voici un récapitulatif.

plus de temps pour votre ménage - Konvert
Travailler moins signifie avoir plus de temps pour vous-même et pour votre ménage

Travailler moins, c'est avoir plus de :

- Temps. Plus de temps pour vous-même, votre partenaire, vos enfants ou le ménage. Plus de temps pour les choses que vous jugez importantes et donc aussi plus de temps pour en profiter. Le fait de ne pas avoir àse dépêcher pour arriver à l'école ET au travail à l'heure un matin par semaine fait parfois toute la différence.

- Week-end. La personne qui travaille à temps partiel a plus de temps en semaine pour effectuer les tâches ménagères ou les petits travaux ennuyeux, ce qui lui permet de libérer ses week-ends pour faire des activités vraiment chouettes.

Travailler moins, c'est davantage de passion

- Passion. Vous avez plus de temps pour réfléchir, pour vous vider la tête, développer vos talents ou réaliser vos projets personnels.

- Productivité. Une étude a révélé que les personnes qui disposent de moins de temps adoptent souvent une méthode de travail plus efficace et sont plus productives.

- Flexibilité. Même si cela peut être un inconvénient. Les heures de travail peuvent être réparties de manière telle que vous avez l'impression de devoir travailler autant qu'à temps plein pour une rémunération moindre. Veillez donc à bien cerner les limites.

Travailler moins, c'est moins de :

- Rémunération. Il est logique de gagner moins si on travaille moins. Veillez donc à vous assurer à l'avance que vous pouvez vous le permettre, et à cibler les points sur lesquels vous pouvez épargner.

- Vacances. Vos jours de congé sont calculés en fonction de votre travail à temps partiel. Si vous travaillez 19 heures au lieu de 38, le nombre de jours de congé, tout comme votre pécule de vacances, seront réduits de moitié.

- Pension. Le fait que vous optiez vous-même pour le travail à temps partiel impacte votre pension. Celle-ci est calculée en fonction du nombre de jours de travail et de votre rémunération à temps partiel. Pour les personnes qui veulent prendre leur pension anticipée, un travail à temps partiel a également une influence sur l'âge de la pension

- Allocation de chômage. Si vous travaillez à temps partiel et perdez votre emploi, vous n'aurez pas droit à une allocation de chômage complète.

- Allocation maladie. Qu'il s'agisse du salaire garanti ou de l'allocation de votre mutualité, le montant est calculé sur base de votre rémunération. Si vous gagnez moins parce que vous travaillez à temps partiel, la somme perçue sera également moins élevée.

- Implication. Vous êtes moins présent(e) au travail et manquez peut-être des réunions, des fêtes d'entreprise ou des annonces importantes. Un travail à temps partiel peut également réduire les opportunités de carrière.

- Stress. Et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ce qui devrait toutefois être le but.

Lisez également l'article intitulé : L'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée : comment le respecter ?

Pas assez de connaissances sur votre CV ? Ce n'est peut-être pas un problème.

Vous êtes enthousiaste à la lecture d'une offre d'emploi, mais vous craignez que ce job soit mission impossible en raison du manque de connaissances sur votre CV ? Deux bonnes nouvelles. Les diplômes sont de moins en moins pris en compte lors des entretiens d'embauche. Et deux : ces conseils vous permettront peut-être de mettre un pied dans la porte, même sans connaissances.

En lire plus

Voici comment faire une première bonne impression à votre recruteur

L'entretien avec votre recruteur constitue la première grande étape vers un emploi. C'est à ce moment-là que vous semez les graines d'un job génial ou d'une carrière florissante. La première impression est importante. Il permet au recruteur de savoir à qui il a affaire et d'évaluer avec précision le type d'emploi qui vous conviendra parfaitement.

En lire plus

Les quatre avantages d'un bon contact avec votre recruteur

Votre recruteur est votre assistant, votre coach. Il/elle connaît le marché, vous montre la voie à suivre et vous donne un petit coup de pouce pour obtenir le job. Votre recruteur fait la passe décisive et c'est vous qui marquez le but !

En lire plus

Les meilleures réponses aux questions embarrassantes posées durant les entretiens d'embauche

Lors d'un entretien d'embauche, vous voulez être perçu(e) comme une personne aimable, intelligente, enthousiaste et qui a de la répartie. De préférence pas trop nerveuse non plus, ce qui n'est pas simple lorsqu'on se trouve en terrain inconnu et qu'on est bombardé de questions. Inspirez profondément et réfléchissez à l'avance aux éventuelles réponses. Car chaque entretien d'embauche est différent, sans toutefois l'être réellement.

En lire plus